mardi 17 janvier 2017

Éléphants de Ville

Rapport sur les éléphants : Pline assurait que les éléphants vénéraient le Soleil, la Lune et les étoiles, étaient sensibles à la musique, et capables d'une certaine intelligence de la langue du pays où ils sont nés. Mais dans mes carnets ils ont plutôt l'air malades et mélancoliques, vulgaires, indécis, imprécis. Des éléphants de ville, peut-être. 
/// Informe sobre los elefantes: Plinio aseguraba que los elefantes veneraban al Sol, a la Luna y a las estrellas, que eran sensibles a la música y capaces de cierta inteligencia respecto al idioma del país en el que habían nacido. Pero en mis cuadernos parecen más bien enfermos y melancólicos, vulgares, indecisos, imprecisos. Elefantes de ciudad, quizás.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire