vendredi 22 avril 2016

Bruegel, Rembrandt, Meidner...La tête contre le mur

Dessins inspirés (?) d'un détail des Proverbes Néerlandais, 1559, de Pieter Bruegel l'Ancien, d'une Minerve de Rembrandt, de 1631, et finalement du Portrait d'une dame juive de Ludwig Meidner, des années 1930, tous vus à Berlin.

"Quand je pense aux puissants dessinateurs des siècles passés ! Ces gredins imposants bien campés sur leur jambes écartées, sans peur ni crainte ni neurasthénie ! Quand je pense dans ma caboche à un Bosch van Aeken, un Breughel, un Callot ou à un coquin comme Hogarth ! {...}
Que n'ont-ils pas réalisé, ces bon dieu de bonshommes ! {...} Et comme tout est clair et sûr ! Et comme ils y ont cru ! "
Ludwig Meidner, Dans mon dos, l'océan des étoiles, 1918. 


Dibujos inspirados (?) de un detalle de los Proverbios holandeses de Pieter Bruegel el Viejo, de 1559, de una Minerva de Rembrandt, de 1631, y de un Retrato de una señora judía de Ludwig Meidner, de los años treinta, todos vistos en Berlín.

"¡Cuando pienso en los poderosos dibujantes de los siglos pasados! ¡Aquellos sinverguenzas bien firmes sobre sus piernas abiertas, sin miedo ni neurasténia! Cuando pienso en mi cabezota a un Bosch van Aken, un Brueghel, un Callot o a aquel pícaro de Hogarth! 
{...} Cuánto han realizado, esos dioses de hombres! ¡Y cómo todo es claro y seguro! ¡Y cómo creyéron en lo que hacían!"
Ludwig Meidner, En mi espalda, el océano de las estrellas, 1918.

2 commentaires:

  1. These are beautiful drawings. I also like how nicely they are composed on the page. The handwriting too is lovely. All, a pleasure to look at.

    RépondreSupprimer