vendredi 27 février 2015

L'impossible portrait robot du djihadiste


Un dessin pour Le Monde de ce week end. De l'encre de chine à la plume, sur papier, rien de plus: l'essence même du dessin. Et du bonheur.

"J'enregistre des conversations avec un dessinateur de portraits-robots, c'est un policier qui dessine de portraits-robots depuis trente ans. Il traduit les mots en dessins. [...] Je cherche à comprendre mieux ce phénomène de la ressemblance à travers la parole, la précision, de l’exactitude: savoir dessiner quatre mille pommettes différentes. Dessiner toute la vie des visages et ne jamais apprendre à bien les dessiner. [...] Il semble qu'aucun de ces dessinateurs n'ait une formation académique. Ici l'instrument du style est impossible."
Stefano Ricci, Dépôt noir 02, étions Amok, 2002.
...
/// El imposible Identi-Kit del djihadista. Un dibujo para Le Monde de este fin de semana. Tinta china con plumín sobre papel, nada más: la escencia del dibujo. Y de la felicidad.

"Grabo entrevistas con un dibujante de Identi-Kits, es un policía que dibuja Identi-Kits desde hace treinta años. Traduce las palabras en dibujos. [...] Intento comprender mejor ese fenómeno del parecido a través de la palabra, de la precisión, de la exactitud: saber dibujar cuatro mil pómulos diferentes. Dibujar rostros toda su vida y no poder nunca dibujarlos bien. [...] Parece que estos dibujantes no tienen ningúna formación académica. Ahí el instrumento del estilo es imposible."
Stefano Ricci, Dépôt noir 02, ediciones Amok, 2002.


{Pour retrouver tous mes dessins du Monde, cliquez ici.
Para ver todos mis dibujos de Le Monde.}

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire