mercredi 7 janvier 2015

Charlie Hebdo contre l'obscurantisme



Putain de cauchemar. Je ne peux que me souvenir de ma visite à la rédaction de Charlie Hebdo en 2000. J'étais depuis quelques mois en France et je cherchais du boulot désespérément ; je voulais à tout prix leur montrer mon carton à dessins, mais c'était un jour de fête à Charlie Hebdo, un anniversaire, je ne me souviens plus de qui. Au lieu de regarder mes dessins, ils m'ont servi un coup à boire, et m'ont dit de ne pas m'en faire. J'allais bien trouver du boulot comme dessinateur à Paris, m'ont-ils dit. Je suis resté là à les regarder se marrer, se chamailler. Ça avait vraiment l'air d'être une famille.
J'ai évoqué cette rencontre avec Honoré il y a quelques mois. Je viens d'apprendre qu'Honoré est mort aussi dans la fusillade. Putain de cauchemar.
/// Charlie Hebdo contra el oscurantismo
Puta pesadilla. No puedo dejar de recordar mi visita a la redacción de Charlie Hebdo en el año 2000. Hacía pocos meses que yo estaba en Francia, y buscaba trabajo desesperadamente. Yo quería mostrarles mi carpeta de dibujos, pero era un día de fiesta en la redacción, un aniversario de la revista, no recuerdo. Entonces en vez de mirar mis dibujos me sirvieron un vaso de vino, y me dijieron que no me hiciera drama, que seguro iba a encontrar trabajo como dibujante en París. Yo me quedé ahí a mirar cómo se divertían. Parecía realmente una familia.
Recordé esta escena con Honoré hace unos meses. Acabo de enterarme que Honoré también murió en el ataque a Charlie Hebdo. Puta pesadilla.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire