jeudi 2 octobre 2014

No-One Was Like Vermeer



Le seul tableau que je serai prêt à voler est la Femme à la lettre de Vermeer. Et peut-être aussi un Brueguel du Louvre, et un petit Holbein qui est à Londres. Que des petits tableaux vous voyez, c'est pas méchant. Mais avant tout, la Femme à la lettre, qui est d'ailleurs devenu invisible, au Rijksmuseum d'Amsterdam: Il faut apprendre à le voir par petites touches, quelques secondes par ci, quelques secondes par là, dans les interstices entre un touriste et l'autre, sous la menace de leurs armes photographiques.
Je pourrai dire beaucoup de choses sur Vermeer. Rien de plus ni de moins intelligent que les paroles de "No-one was like Vermeer" de Jonathan Richman.
/// El único cuadro que estaría dispuesto a robar es la Mujer leyendo una carta de Vermeer. Y tal vez un Brueguel del Louvre, y un pequeño Holbein que está en Londres. Solo cuadros pequeños, nada grave. Pero primero la Mujer leyendo una carta, que de todos modos se ha vuelto invisible, en el Rijkmuseum de Amsterdam: Hay que aprender a verlo por partes, unos segundos aca, otros alla, en los insterticios entre un turista y otro, bajo la amenaza de sus armas fotograficas.
Podría decir mil cosas sobre Vermeer. Nada más ni menos inteligente que la letra de "No-one was like Vermeer", de Jonathan Richman.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire