lundi 4 février 2013

Les carnets, toujours

La véritable vie de M. Georges Louis Leclerc de Buffon, Société des Naturalistes Aigris, Paris, 1848.

L'arrivé de l'hiver au parc de la Ciutadella, à Barcelone, suivie d'une évocation utopique de la très sereine vie du monsieur Piranèse.

A gauche, on se demande si courir, dessiner ou être prévenant est bien utile. A droite, un monsieur se laisse dessiner sans opposer aucune résistance.

Le célèbre homme insignifiant (voyez-le avant qu'il ne disparaisse) passe à gauche, tandis qu'à droite on ose souiller Raphaël.

Tandis que le dessinateur inconscient continue avec les petits arbres à Barcelone, sa partie consciente s’apercevra bientôt qu'il s'est fait voler son porte monnaie.

Dessin prémonitoire, études secrets de Muybridge? Qui sait.

Toujours, toujours ces carnets, remplis ou à remplir: ça coute moins cher qu'un psychanalyste. Quelques unes de ces pages ont été dessinées ce week-end, tandis que personne n'achetait mon livre au festival d'Angoulême.

...

6 commentaires:

  1. Les dessins de carnets sont brillants, et le livre "Harry" génial (surtout la série de gravures, très maitrisées).

    RépondreSupprimer
  2. Aquindo, este blog responde la pregunta que te hice en el otro. Muy buenos los laburos de la libreta.Abrazo.-

    RépondreSupprimer
  3. Don Jene, aca estoy de este lado, mezclando todo en uno. Pero pronto habra blog nuevo...
    abrazo
    s

    RépondreSupprimer
  4. Anonyme10:29 PM

    Hello Dear, are you truly visiting this web page
    on a regular basis, if so afterward you will absolutely get
    good know-how.

    Have a look at my homepage - long term payday loans

    RépondreSupprimer
  5. AZapico8:16 PM

    Tienes que publicar los carnets!! Los venderás como churros, puedes regalar un libro con cada carnet...
    Un abrazo muy fuerte Sergio

    RépondreSupprimer