vendredi 22 septembre 2006

"Harry & the helpless children", première époque








Harry & the helpless children
(première époque)

...
Encre de chine, gouache, collage. 2006-2007.
.........................................................................
Alors que je travaillais encore à mon précédent livre (La Mère Machine), je suis tombé sur cette photographie dans un livre américain consacré aux faits divers. Ce qui me frappa fut la pose de deux personnages, le policier et le criminel; quelque chose les rapprochait comme un couple. Puis le regard de Harry Powers, son visage déformé par les coups, sa pose détachée.
Enfin, le texte qu’accompagnait la photographie: 
  
« His pig-like eyes, bruised, blackened by his captors, are the only spots of color in the pasty, cruel face of Harry F. Powers, the heartless Butcher of Clarksburg, as he recites to a detective in his cell the grisly details of how he strangled two women and the pitifully helpless children in his charnel house garage near Clarksburg, W. Va. »
The Daily News, september 1, 1931

J'ai affiché cette photographie sur un mur, en face à ma table de travail, et je me suis mis à la copier de temps en temps, avec différentes techniques, différentes approches, presque comme un jeu; afin d'échapper, aussi, au travail de La Mère Machine. C'était je crois en 2006 ou 2007. Puis le jeu commença a prendre de l'ampleur, je me suis mis à décortiquer la photographie dans les moindres détails. J'ai essayé la gravure sur métal, les monotypes. Il n'était pas encore question d'un livre, mais d'une série de dessins et gravures.
...
J'ai commencé à enquêter sur Harry F. Powers en 2008. La première surprise fut de découvrir que son histoire avait inspiré le film "La nuit du Chasseur", avec Robert Mitchum, qui jouait un psychopathe nommé Harry Powell.


A partir de là j'ai vraiment eu la sensation d'entrer dans une histoire. J'ai cherché les traces du fait divers dans les archives des journaux américains de l'époque, dans les quelques livres publiés alors sur l'affaire : "Love Murders of Harry F. Powers: Beware Such Bluebeards", de Evan Allen Bartlett, mais surtout le "Shades of Justice" de Edward Law, qui fut l'avocat commis d'office dans l'affaire Powers.
J'ai pu établir tout le déroulé de l'affaire,  j'ai alors découvert les multiples personnalités de Harry Powers, ses noms d'emprunt, ses escroqueries à travers toute l'Amérique, enfin, les doutes sur sa culpabilité, et son procès bâclé, en décembre 1931. J'ai repris les dessins, dans le but d'en faire un livre, les gravures aussi, et je me suis mis à écrire les histoires. Ce n'est cependant qu'en 2010 que je suis arrivé à une version à peu près correcte de l'ensemble de mon projet, avec les textes, les images, et les trois étapes ou les trois chapitres du livre: la vie de Harry Powers avant 1931, les réactions de la société américaine à la découverte de l'affaire Harry Powers, puis le procès.

1 commentaire:

  1. que buenos son tus dibujos!!!
    genial todo lo que estoy viendo

    RépondreSupprimer